Notorious Big, figure mythique du rap hors de son temps

 

Notorious Big (B.I.G) ou Biggie Smalls, de son vrai nom Christopher Wallace, ce rappeur s’est construit un véritable mythe même après sa mort. Qui est-il ? Qu’est-ce qui a rendu Notorious Big (Biggie Smalls) plus iconique que jamais ? Etais-ce la ligne qu’il a laissé à travers ses paroles, ou bien la culture underground qu’il a su imposer à Brooklyn, New York, sa ville d’origine ? Ce qui est sûr, c’est qu’il a inspiré beaucoup de cultures dont la culture underground, populaire, afro-américaine, la culture afro asiatique ou culture Blasian, tout comme son “amie” et “rival” Tupac Shakur. Actuellement, Notorious Big (Biggie Smalls) s’est réincarné dans la culture vestimentaire Blasian comme celui que BDFLVL Gallery Concept Store a su imposer à travers l’Europe et l’Afrique. Ainsi, si l’histoire de Notorious Big alias Biggie vous pique l’esprit, découvrez-en plus de détails à travers cet article.

Notorious B.I.G : comment est née sa légende ?

Né Christopher Wallace, Notorious Big ou Biggie Smalls est l’un des rares rappeurs, aux côtés de Tupac Shakur à faire encore parler de lui même un quart de siècle après sa mort.

Le tristement célèbre Biggie Smalls ou Notorious Big  est un cas unique dans l'épopée de la musique. Sortant uniquement deux albums, Notorious Big (Biggie Smalls) est considéré comme l'un des plus grands rappeurs de tous les temps, et il y a 25 ans, il est devenu une légende à vie, après son assasinat. En si peu de temps, il est devenu une icône au-delà du domaine de la musique, même s'il sortait peu de titres. Si ce descendant est rendu possible grâce à son incroyable talent, sa ligne unique, son charisme unique et son influence bouleversante, c'est un travail impressionnant sur son héritage, qu'il soit musical ou plus largement culturel.

Ce n'est un secret pour personne que le documentaire portant le titre Biggie : I Got a Story to Tell, sorti sur Netflix le 1er mars 2021, une semaine et quelques jours après la commémoration de son assasinat (le 9 mars 1997). Produit par sa mère et son producteur Puff Daddy, ce documentaire est un bel emblème de leur travail pour immortaliser le rappeur new-yorkais devenu icône mondiale, surtout pour les afro-américains et afro-asian ou Blasian.

Notorious Big, la fierté de New York

Intronisé au Rock and Roll Hall of Fame le 7 novembre 2020, Notorious Big alias Biggie Smalls et son amie et rival Tupac étaient les seuls artistes hip-hop à recevoir un tel honneur. Tupac a reçu son honneur 3 ans avant Biggie Smalls ou Notorious B.I.G (en 2017). C'est donc un honneur rare pour un artiste de rap et hip-hop. À l'occasion, son mentor et ami Puff Daddy a déclaré : « Personne ne s'est jamais approché du rap et du son de Biggie. Ce soir, le célèbre Notorious B.I.G (Biggie Smalls), le plus grand rappeur de tous les temps a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame, figure iconique de Brooklyn New York”. Alors que Biggie est depuis longtemps une figure mondiale de la culture pop, Puff Daddy lui, le décrit principalement comme représentant New York, et Brooklyn en particulier.

En effet, Notorious B.I.G (Biggie Smalls) était le représentant de Brooklyn et de New York durant l'âge d’or du rap, avant la prise de pouvoir du Sud.

Contre son gré, Notorious BIG représente aussi le conflit Est-Ouest (East coast and west coast) qui a brutalement façonné les années 90. Christopher Wallace était par le fait le champion de sa ville, le meilleur représentant et l'icône de New York. Le fait que New York ait depuis perdu son emprise sur la culture hip-hop ne fait qu'ajouter à la nostalgie de l'époque où elle dominait sans vergogne. Biggie est New York et New York est Biggie pour toujours et indéfiniment, “ad vitam æternam”.

D’un héritage musical à un héritage vestimentaire

Cet héritage de Brooklyn prend de nombreuses formes que ce soit chez lui, à New york, ou dans le monde à travers la culture Bourgeois-bohème ou bobo, dans la culture Blasian et la culture afro-asiatique, ou le Bobochic Bourgeois à la française. C'est particulièrement vrai pour les honneurs récurrents de la ville de Notorious Big (Biggie Smalls), tels qu’envisagés par les Brooklyn Nets en 2019.  Un maillot spécial “City Series” a été marqué par une performance du rappeur new-yorkais Joey Bada$$, qui s’inspire beaucoup de Biggie Smalls. Les Nets ont également profité de l'événement pour dévoiler une fresque  en l'honneur du défunt rappeur, commandée par l'artiste local David Hollier. Cette même année, le coin de Fulton Street et St. James' Place à Clinton Hill, Brooklyn, où le rappeur a grandi, est devenu une rue qui porte son nom, le Christopher “Notorious Big” Wallace Way . Quelque chose que le rappeur gravera à jamais dans l'histoire de son quartier de Brooklyn, le Bedford-Stuyvesant. Mais pas seulement qu’eux, les concepteurs de Viclambart eux aussi ont pensé à des sweat et pantalon, métissés de la culture Blasian en honneur à Notorious Big.

Pour comprendre ce que Biggie signifiait pour sa ville en matière de rap, et en particulier la tempête que sa mort a provoqué dans la ville, il suffit de demander à Nas, l’autre grande artiste solo de ce temps à New York. À propos de la mort de Big, l'artiste new-yorkais a déclaré : “J'étais très triste quand il est mort. Sa mort a laissé mon esprit en piteux état. Moi et Biggie étions les plus grands artistes New yorkais.”

L'ombre de Biggie plane toujours sur New York, des hommages aux concerts de JAY-Z, aux maillots de la NBA, aux peintures murales et à la rue qui porte son nom. Il s'agit à la fois de l’énorme influence sur Notorious B.I.G (Biggie Smalls) et de son désir de poursuivre son héritage.

Et pour la jeune génération d’aujourd’hui, qui n'a pas connu le rappeur de son vivant, cela a clairement contribué à créer une icône qui existait au-delà  de sa génération et de la musique, comme en témoigne le style vestimentaire portant son nom “Notorious Big” dans la collection de BDFLVL Gallery concept Store, dans les style streetwear, comme des hoodies, pantalon, sweat etc.

Tupac, un ennemi parfait de Biggie dans la postérité

On peut dire que la carrière de The Notorious Big alias Biggie Smalls serait complètement différente sans sa rivalité avec Tupac est une exagération. Si ce clash a considérablement écourté sa carrière, puisqu'il était probablement à l'origine de l'assassinat, c'est aussi lui qui a fait passer la carrière du rappeur de Brooklyn à un niveau supérieur dans les charts médiatiques et culturels.

Quand ils étaient encore amis, Tupac et Biggie  Smalls sont arrivés à un opposé que tout le monde connaît. Ce dont le public est peut-être moins conscient, c'est que les deux artistes n'étaient pas du même calibre au moment de ce clash. Tout au long de sa vie, Tupac a été une figure au-delà de la musique. Il était, et est toujours, ce que les Américains considèrent comme "plus grand que nature". C'est une icône de la culture pop au pouvoir absolu, surpassée uniquement par Michael Jackson dans la musique d'aujourd'hui. Et quand on pense à Tupac, on pense forcément à Biggie Smalls ou Notorious Big.

Force est de constater que cette association a contribué à créer la légende du rappeur new-yorkais aux yeux du public, pas forcément connaisseur du rap. S'il n'a rien à lui envier musicalement, alors Biggie est loin d'être aussi iconique que Tupac, d'autant plus que ce dernier a rencontré le succès commercial avant lui et est mort avant lui. Le fait que l'histoire les ait irrémédiablement liés renforce encore la position de Biggie dans la postérité et la culture underground. Un statut ne sera pas possible avec seulement deux albums, aussi géniaux soient-ils.

Notorious Big et sa carrière posthume ayant plus de succès

Entre la sortie de son premier single, le titre "Party and Bullshit" et son assassinat, seuls 3 ans et 9 mois se sont écoulés. Dans ce laps de temps, il n'est généralement pas possible de construire une carrière légendaire. Mais faute de temps pour façonner une scène musicale riche, Notorious Big ou Biggie Smalls sortira l’album Ready To Die et l’album Life After Death, considérés comme des classiques intemporels et sans faille. Sa carrière d’avant ça a été assez  différente : sa ligne était dense, mais pas parfaite. Cependant, cela a permis de perpétuer sa légende et de continuer à créer l'actualité autour de l'artiste. Avec 5 albums posthumes, un film de 2009, une série sur  son enquête sur le meurtre et donc un récent documentaire Netflix, beaucoup de contenu concernant la mort du rappeur a été créé.

La mort est le meilleur outil de marketing dans l'industrie de la musique.Celui de la carrière de Biggie Smalls, alias Notorious Big en est l’exemple vivant. C'est un fait particulièrement triste, mais c'est quand même un fait. Le tristement célèbre Notorious B.I.G n'y est pas étranger. Aussi, la série “Les Enquêtes extraordinaires” (The Unsolved Mysteries) en est un très  bon exemple. En effet, un épisode consacré à l'enquête non résolue sur les meurtres de Tupac et The Notorious Big (Biggie Smalls) est disponible sur Netflix. Vu par des millions de personnes, ce genre de documentaire est inégalé, créant un phénomène en un clin d'œil. Lorsqu'ils s'intéressent à des artistes déjà considérés comme des légendes, ils ne peuvent que renforcer cette position et, surtout, faire connaître leurs histoires au public sans forcément partir de la culture hip-hop des années 1990.

Sur le plan musical, la carrière post-apocalyptique de Christopher Wallace (Biggie Smalls, ou Notorious Big) a été prolifique pour un artiste qui ne rapportera finalement que très peu. Cela a commencé quelques mois après sa mort, lorsque
Puff Daddy a sorti son premier album No Way Out, dans lequel on retrouve 5 collaborations avec Biggie Smalls. Parmi eux, "I'll Be Missing You" un  titre en hommage à l'artiste décédé à qui Puff Daddy, l'ex-femme de Biggie Smalls Faith Evans et 112 lui rendent hommage.

Cette pratique posthume se poursuivra jusqu'en 2017 avec l'album The King and I mettant en vedette des œuvres de  Notorious et  Faith Evans en duo. Si la qualité globale de toutes ces sorties est clairement discutable, cela reste un excellent moyen de construire des nouvelles autour d'un nom éprouvé. Et même si le public n'est pas client de ces sorties posthumes, voir le nom de Biggie (Notorious Big) dans l'actualité pourrait bien vous donner envie de revenir pour entendre ses monuments que sont l’album Ready To Die et l’album Life After Death. Et ainsi de faire vivre son catalogue musical.

 

 

 

 

Laisser un commentaire