Enter the Void

 

De nos jours, de plus en plus de personnes cherchent à se démarquer, ne serait-ce que par leurs tenues vestimentaires. Ce qui les pousse à se tourner vers les boutiques qui proposent des vêtements adaptés à leurs styles et qui sortent des sentiers battus. C’est le cas de BDLFVL GALLERY Concept Store. Ce concept store français est né en 2019 et vous propose dans sa boutique un lifestyle à la fois, fashion, streetwear spotweat techwear, chic, voire underground. Cette boutique très originale présente les créations de VICLAMBART, un artiste métisse d’origine française et congolaise.

Avec VICLAMBART, l’art n’a pas de frontière

En tant qu’artiste métisse, VICLAMBART ne cesse de prôner le brassage des cultures et de puiser son inspiration partout où il peut le faire. C’est ainsi qu’en quelques années, BDLFVL GALLERY Concept Store est devenu un temple de l’art design musique mode qui séduit de plus en plus les modistes de toutes générations, les amateurs d’art, les musiciens, le sappeur sappologie, etc. En effet, chacun peut y trouver des vêtements originaux à collectionner, des dessins pour orner les murs de son bureau ou de son salon, des coques de protection pour son Smartphone, etc. Artiste réellement touche-à-tout, VICLAMBART ne refuse pas de faire des escapades dans des domaines où on ne l’attend pas forcément. C’est le cas avec BDLFVL MUSIC qui permet au public de découvrir les albums de musiciens encore peu connus du public. Il en est de même de BDLFVL YANOS qui vous propose d’organiser des soirées dans une ambiance expérimentale, électronique, fraîche et chic. Bref, un tour au BDLFVL GALLERY Concept Store vous permet de découvrir un univers éclectique où l’art sous toutes ses formes est représenté, pour le plus grand plaisir des passionnés.

Des collections inspirées de différentes origines

Puisque pour VICLAMBART, les frontières n’existent pas quand on parle d’art, il est normal qu’il puise ses inspirations aussi bien du Congo, que du Japon, de la Corée du Sud ou du Japon. Aussi, attendez-vous à trouver dans sa boutique BDLFVL GALLERY Concept Store un mélange de différentes cultures et de diverses tendances. Au détour d’une collection, vous allez certainement remarquer que la culture électro est mise en avant. Dans une autre, c’est plutôt la culture indie ou alternative. En tout cas, l’esprit humoristique, décalé, cartoon, voire loufoque reste bien visible dans chacune des pièces présentées par la boutique branchée. Par exemple, dans la collection FEMMES DE PAON, l’artiste s’est largement inspiré des fameuses estampes japonaises. Alors que pour la collection DARK MODE, il affiche plutôt un style sombre et trash garage. Bref, VICLAMBART ne cesse de bousculer les codes et de repousser les limites pour laisser parler son imagination et sa créativité débordante. Et la boutique BDLFVL GALLERY Concept Store en est l’illustration parfaite.

Un clin d’œil au film Enter the Void

C’est ainsi que certaines de ses collections s’inspirent du film à succès Enter the Void réalisé par Gaspar Noé. Le scénario du film a été coécrit par lui-même et Lucile Hadzihalilovic. Le tournage a eu lieu au Canada, à savoir Montréal et Québec, ainsi qu’à Tokyo au Japon. L’œuvre est sortie en 2009. Elle a participé au Festival de Cannes la même année et également à l’Étrange Festival Lyon en 2010. Mais le film a reçu 2 récompenses au festival international du film de Catalogne, à savoir le prix spécial du jury et le prix de la meilleure photographie.

Il faut souligner qu’Enter the Void n’est pas la première œuvre cinématographique de Gaspar Noé. En effet, il a déjà réalisé auparavant plusieurs films dont Seul contre tous, Irréversible, Climax ou encore Vortex. Cependant, c’est avec Enter the Void qu’il a commencé à rencontrer le succès. Il faut dire que le réalisateur a utilisé des techniques jugées avant-gardistes à l’époque, comme une vue subjective, un générique psychedelique, une photographie en kaléidoscope, etc. Ce troisième long-métrage de Gaspar Noé a divisé la critique. D’un côté, il y a les critiques positives qui saluent le rêve expérimental incarné dans l’œuvre et qui reconnaissent l’expertise du réalisateur à transcender l’exercice de style. Mais de l’autre côté, les critiques négatives trouvent le film ridicule ou qu’il tourne à vide malgré les différents effets de style.

En tout cas, Enter the Void ne laisse personne insensible. C’est justement le but de VICLAMBART à travers ses créations. Qu’il s’agisse de ses vêtements au style bien défini, aux motifs un brin tape-à-l’œil, et aux couleurs flamboyantes et qui attirent le regard, ou de ses albums de style hip-hop expérimental, VICLAMBART a délibérément choisi de sortir des sentiers battus. Et c’est justement cette originalité et cette volonté de ne pas suivre les standards qui constituent un point commun entre lui et le réalisateur Gaspar Noé. Vous allez donc retrouver ce style original, voire subversif dans les collections de l’artiste métisse ainsi que dans les rayons de la boutique BDLFVL GALLERY Concept Store.

Une histoire qui joue sur les émotions du spectateur

 Le scénario d’Enter the Void divise également les spectateurs : soit on aime, soit on déteste. Mais il est difficile de rester de marbre devant l’histoire d’Oscar et de sa sœur Linda. Le premier est un petit dealer de drogue dans la grande métropole de Tokyo tandis que la seconde est une stripteaseuse. Un soir, Oscar se rend dans un bar appelé « The Void » où il a rendez-vous avec un client. Une fois attablé avec ce dernier, ce dernier lui murmure « pardon » à demi-voix. Oscar comprend immédiatement que ce dernier l’a dénoncé à la police. Il se rend dans les toilettes pour se débarrasser de la drogue qu’il a en sa possession.

En même temps, la police fait irruption dans le bar. Oscar refuse de sortir des toilettes, obligeant les policiers à tirer à travers la porte. Touché à mort, il sent son âme sortir de son corps. Et c’est le voyage de cette âme à travers les rues de Tokyo qui est raconté dans le reste du film. Les effets de la caméra font que le spectateur semble flotter dans les rues de la ville, dans un profond silence. On sent ici que Gaspar Noé s’est inspiré du Livre des morts tibétain qui est également évoqué dans le film. Il le reconnaît d’ailleurs dans ses interviews, même s’il précise qu’il n’a pas été 100 % fidèle à cet ouvrage. Mais dans les grandes lignes, il a respecté la mise en scène afin de faire découvrir au public un voyage lumineux et dysfonctionnel. Par ailleurs, il existe certaines scènes de sexe qui risquent de gêner certains spectateurs. Il en est de même avec l’avortement de Linda avec les images du curetage et du fœtus mort.

De même, il est possible que certains vêtements créés par VICLAMBART choquent le regard des puristes et des fashionistas. Cependant, si vous adorez attirer l’attention ou simplement porter quelque chose d’original sur le dos, les collections disponibles chez BDLFVL GALLERY Concept Store sont faites pour vous ! Elles sont non seulement confortables, mais aussi très voyantes et sont au summum du luxe. Vous avez, par exemple, la veste de bombardier unisexe BDLFVL CORPORATION qui est fabriquée 100 % en polyester et qui affiche de superbes coutures surjetées ainsi qu’une encolure renforcée. Elle possède, en outre une doublure intérieure polaire brossée pour vous tenir au chaud lors de vos sorties nocturnes. La fusion des couleurs au niveau des manches, de la lisière des poches et de la partie inférieure de la veste constitue la marque de fabrique de VICLAMBART, comme s’il jouait aussi avec vos émotions.

Une adresse de choix pour les amateurs de style

BDLFVL GALLERY Concept Store est une véritable caverne d’Ali Baba si vous êtes amateur du style afro-asiatique, geek, tribal coloré, bobo bourgeois gentilhomme, funk, nerd, psychédélique ou subversif. Il en est de même pour les adeptes de la culture underground. En tant que blasian, VICLAMBART vous invite à découvrir une multitude de cultures et de styles, afin de vous sentir bien dans votre peau et vos vêtements. Dans cette optique, son concept store présente un large choix de vêtements et de coloris dans le but de s’harmoniser avec les goûts de chacun. Outre les sweats à capuche (Hoodie) all over unisexe, vous pouvez aussi vous laisser séduire par les casquettes, les bermudas et les vestes portant la griffe BDLFVL.

Il est aussi possible d’y acheter des coques pour Smartphone, des dessins et des peintures pour orner vos murs, ainsi que des stickers. Une visite du portail de BDLFVL GALLERY Concept Store va donc vous plonger dans un univers riche en couleurs et en originalité. Cela vous permet de révéler ou d’affirmer votre personnalité et de vous sentir bien dans votre peau, sans vous soucier du regard ou du jugement des autres. C’est d’ailleurs cette façon de penser qui rassemble l’artiste VICLAMBART et le réalisateur Gaspar Noé. En outre, les deux personnages vont toujours au bout de leur idée. Si le premier se lance aussi bien dans la mode que la musique ou l’organisation de festivités, le second peut à l’occasion délaisser le costume de réalisateur pour endosser celui de scénariste, de producteur, et même d’acteur. Enfin, ils sont tous une origine métissée. Effectivement, VICLAMBART est d’origine franco-congolaise tandis que Gaspar Noé est d’origine franco-argentine. C’est certainement pour cela que tous les deux ne mettent pas de frontière dans leurs créations.

 

 

 

Laisser un commentaire